LA RUE DES PRINCES PAR OLOOH CONCEPT

“Olooh” signifie “Notre” en langue Senoufo. Kader Diaby, le créateur, se veut ouvert au monde qui l’entoure. Sa marque, c’est un peu de son pays la Côte d’Ivoire, du Maroc où il a vécu, d’influences occidentales… Tout a commencé par un appareil photo. Pour réaliser ses envies artistiques, Kader avait besoin de tenues qu’il a faites confectionner par sa mère. De shootings en shootings, il a décidé de créer sa marque. C’est ainsi qu’est né Olooh Concept.

 

Entièrement réalisée en Côte d’Ivoire, la première collection de la marque est une ode à l’artisanat ivoirien. Les vêtements sont coupés dans des lins bio teints par des femmes de la commune de Treichville. Les boutons en bronze sont quant à eux réalisés au centre artisanal de Grand-Bassam. Les chapeaux de paille et les sandales qui accompagnent les looks sont réalisés entre Treichville et Abidjan.  

 

 

La rue des princes est une collection unisexe. Kader pense que le concept de masculinité n’est plus figée aujourd’hui. Les frontières entre les genres sont beaucoup plus fines qu’avant. Il aimerait que des femmes puissent porter ses vêtements. le “olooh”, c’est aussi ça, quelque chose dans lequel chacun se reconnaît et se sent bien. Le créateur reconnaît que le marché pour une marque telle que la sienne est encore fermée en Côte d’Ivoire. “Très peu de gens sont prêts à oser et s’affirmer avec ce type de pièces mais j’ai foi qu’au fur et à mesure, les mentalités changeront.” déclare-t-il.

Conseiller en management bancaire le jour, artiste le reste du temps, Kader veut crĂ©er des meubles, faire des photos, de beaux vĂŞtements. En un an, il a vu sa marque connaĂ®tre de belles avancĂ©es. Elle est dĂ©jĂ  vendue dans certains concept stores ivoiriens et peut-ĂŞtre bientĂ´t au Ghana. Il rĂŞve du jour oĂą la mode fera vivre son homme en CĂ´te d’Ivoire. En attendant, rendez-vous Rue des Princes.

Leave a reply

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites