Also Known As Africa (AKAA) présente sa première édition à Paris

Il tombait des cordes mais cela n’a pas empêché des milliers d’amateurs d’art enthousiastes de se diriger vers Le Carreau du Temple dans le 11ème Arrondissement de Paris le week-end dernier pour la première édition de foire d’art contemporain africain AKAA.
L’événement qui a eu lieu du 11 au 13 novembre a été une fusion d’artistes talentueux de toute l’Afrique, présentant leurs œuvres d’art au plus grand bonheur des spectateurs.

Farida Hamak, ‘Sur les traces’, 2013, photographie d’après négatif 6×7, 82 x 102 cm ?© Farida Hamak – Courtesy Regard Sud galerie

Farida Hamak, ‘Sur les traces’, 2013, photographie d’après négatif 6×7, 82 x 102 cm ?© Farida Hamak – Courtoisie de Regard Sud galerie

“AKAA crée le dialogue et invite les artistes, les galeries, les collectionneurs, les amateurs, les conservateurs et les critiques d’art à contribuer au développement d’une scène artistique qui rassemble des perspectives diverses alors que le monde regarde l’Afrique et l’Afrique regarde le monde. Chacun de nous, invité à partager notre histoire, notre singularité et notre vision. A déclaré Victoria Mann fondatrice et directrice de l’exposition.

Elle poursuit: «Les artistes contemporains d’Afrique réussissent à renverser les tendances et les préjugés historiques qui ont souvent été un obstacle à la reconnaissance. Le monde tourne son regard vers les arts contemporains d’Afrique et AKAA s’associe à ce mouvement vital.

Avec des oeuvres de tout le continent comme Hassan Hajjaj, un artiste contemporain qui vit et travaille entre Londres, Royaume-Uni et Marrakech, au Maroc, et connu sous le nom de “Andy Warhol de Marrakech” à Gilles Caron, dont l’œuvre extraordinaire dépeint l’horrible Guerre civile de Biafra au Nigeria.

Gilles CARON Combattant Ibo, guerre sécessioniste du Biafra, Nigéria. ©Fondation Gilles Caron. Courtesy School Gallery - Olivier Castaing

Gilles CARON
Combattant Ibo, guerre sécessioniste du Biafra, Nigéria. ©Fondation Gilles Caron. Courtoisie de School Gallery – Olivier Castaing

L’événement comptait au total 30 galeries et 123 artistes qui mettaient en perspective une scène artistique contemporaine riche et diversifiée.

Le public a été invité à découvrir cette plateforme fédératrice mettant en valeur la richesse et la diversité de l’art et du design contemporains d’Afrique, réunissant tous ceux qui s’engagent dans ce mouvement.

Ndiyayekelela by Nobukho Nqaba at AKAA Art Fair. Image courtesy of visi.co.za

Ndiyayekelela by Nobukho Nqaba at AKAA Art Fair. Image courtesy of visi.co.za

Prints on prints at the Cape and Cape stall at the AKAA Fair in Paris.

Prints on prints at the Cape and Cape stall at the AKAA Fair in Paris.

Featured at AKAA: Award winning 'Habrée series portraying the last immigrants feautiring facial scarifications in Abidjan. Artist: Joana Choumali

Featured at AKAA: Award winning ‘Habrée series portraying the last immigrants feautiring facial scarifications in Abidjan. Artist: Joana Choumali

Featured at AKAA Paris: Caron (1939-1970) leaves behind more than 100 000 photographs. His extraordinary body of work left and inedible in print on the history of photography from the late 60's. Portrait of s Nigerian soldier.

Featured at AKAA Paris: Caron (1939-1970) leaves behind more than 100 000 photographs. His extraordinary body of work left and inedible in print on the history of photography from the late 60’s. Portrait of s Nigerian soldier.

 l'artiste Ethiopienne Girma Berta présente : Moving Shadows&#039 Photographie de Justin Dingwall. Cette série de photos met l'accent sur l'albinisme en le plaçant directement dans le contexte de la beauté

This post is also available in: English (Anglais)

tagged in African Art

Leave a reply

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites