Rencontre avec Natacha Baco

FATOU NDIAYE pour NatachaNous avons dĂ©couvert le travail de Natacha Baco Ă  travers les belles silhouettes de Fatou N’diaye. Les coupes signĂ©es by Natacha Baco sont facilement identifiables. AttachĂ©e aux dĂ©tails qui font la diffĂ©rence, toutes les collections de Natacha reprĂ©sentent l’ADN d’une femme Ă©lĂ©gante, gracieuse et sĂ»re d’elle.

Pour le lancement de sa nouvelle collection “MUSE”, elle rĂ©pond Ă  nos questions .

Quand avez vous lancé By Natacha Baco ?
J’ai lancĂ© By Natacha Baco en juin 2013. Le dĂ©clic de lancer ma marque en petites sĂ©ries et sur-mesure, remonte Ă  très longtemps. Mais cela a pris du temps pour bien se concrĂ©tiser. Quand j’ai commencĂ©, j’officiais sous la marque L’initiĂ©e et je faisais, Ă  l’Ă©poque beaucoup d’expos de jeunes  crĂ©ateurs. Cette pĂ©riode m’a totalement lessivĂ©e ! J’ai arrĂŞtĂ© les expos car mes crĂ©ations Ă©taient vendues dans quelques boutiques parisiennes.  Mais produire chaque pièce me prenait aussi beaucoup d’énergie. J’ai donc arrĂŞtĂ© pour revenir Ă  ma vision initiale : faire du sur-mesure pour ne pas surproduire et aussi inclure une dĂ©coration sur un coup de tĂŞte ou au gré de la cliente.
Comment y ĂŞtes vous arrivez ? Quel est votre parcours ?
Lorsque j’étais jeune, très mal orientée, j’ai fais une école en pensant faire une école pour être styliste.  Puis voyant que cela n’avait rien à voir, j’ai préparé un BTS action commerciale en alternance et une entreprise  m’a recrutée en tant commerciale. De ce fait j’ai été commerciale pendant un certain temps.
Puis des années plus tard  j’ai eu l’occasion de faire une formation de modélisme en 6 mois.
2 ans après cette formation, profitant d’une période de non-activité, j’ai commencé à m’exercer puis à créer ma marque.  Sachant qu’une formation de 6 mois n’était pas suffisante, il a fallu faire et défaire pour arriver à quelque chose de correct.
Comment définiriez vous votre style ?
Je dĂ©finirais mon style comme Ă©tant affirmĂ© et très fĂ©minin, pouvant se porter aussi bien pour des occasions ou tous les jours, tout dĂ©pendra de l’accessoirisation . By Natacha Baco, est une mode qui s’adresse aux femmes sĂ»res d’elles.
Collection MUSE  – PE 2015
by-natachabaco - maelys - MOONLOOK by-natachabaco-solange - MOONLOOK joa - chloe - MOONLOOK
 © Diane Audrey Ngako
RĂ©cemment vous Ă©tiez dans la tourmente sur les rĂ©seaux sociaux avec une histoire de copie de vos crĂ©ations, qu’avez-vous Ă  dire Ă  ce sujet ?
Je trouve cela très lamentable. Certaines personnes n’ont aucun respect pour le travail  des autres. Ils se permettent de copier sans vergogne. Et il y a  aussi, ceux qui manquent totalement de créativité et sont à l’affût de ce que font les autres pour copier.  Maintenant je ne perds plus mon temps à palabrer, je vois directement  avec un avocat.
Quelle est votre vision de la mode africaine ?
Je pense que la mode africaine a toute sa place dans ce secteur, puisque nous avons  la chance d’avoir  une richesse et un savoir-faire ancestral que nous pouvons exploiter de diffĂ©rentes façons pour la moderniser. Aujourd’hui il y a un besoin de structure et de considĂ©ration en Afrique francophone, où on confond souvent un crĂ©ateur au tailleur du coin qui ne fait que reproduire…  Par contre l ’Afrique anglophone  l’a dĂ©jĂ   mieux compris, notamment le Ghana ou le NigĂ©ria qui soutiennent leurs crĂ©ateurs. Et lorsque je parle de mode africaine je ne parle pas systĂ©matiquement  des crĂ©ateurs qui utilisent le tissu dit “africain”, car cela serait rĂ©ducteur. Il y a des crĂ©ateurs comme par Imane Ayissi  qui affectionnent d’autres Ă©toffes et se renouvellent d’une saison Ă  l’autre.
Comment pensez-vous que la mode africaine évoluera ?

Elle ne peut qu’évoluer dans le bon sens ! Pour ce faire, les créateurs africains doivent aussi être plus solidaires et respectueux du travail des uns et des autres. Les gouvernements doivent aussi aider  les jeunes à se former car c’est un secteur porteur d’emploi. Nous devons tous  prendre conscience que nous sommes tous acteurs de cette évolution.

Collection MUSE  – PE 2015
by-natachabaco-lauriane - MOONLOOK by-natachabaco-jeanette - MOONLOOK robe madeleine-veronique - MOONLOOK

 

 

 

 

 

 

 

 

Que pouvons nous vous souhaitez pour votre maison ? Sa prochaine Ă©tape ?
D’aller de l’avant tout en étant toujours plus créative et sincère. La prochaine étape serait d’avoir un showroom et un partenaire.

Si vous pouviez changer une étage de votre parcours, que changeriez vous ?
Même si ce fût très difficile,  je ne changerais rien, car les épreuves que j’ai vécu m’ont permis  d’être ce que je suis aujourd’hui.

Si vous deviez sélectionner des produits sur MoonLook, que choisiriez-vous ?
J’opterai pour le col de Christie Brown

 

Collection MUSE  – PE 2015

 

IMG_3742  - MOONLOOKfadila-ivy - MOONLOOKjupe lynda- top alve  - MOONLOOK

 © Diane Audrey NGAKO

Leave a reply

Theme developed by TouchSize - Premium WordPress Themes and Websites