À seulement 25 ans, le directeur artistique d’AWL-Awale a déjà un parcours bien étayé. Entre architecture, mode, Abidjan et Paris, ce jeune homme ne cesse de voguer au gré de ses inspirations. Rencontre avec ce personnage surprenant.

Qui se cache derrière AWL-Awale ?

D’origine libanaise, je suis né en Côte d’Ivoire où j’ai grandi. Je vis actuellement à Paris. Je suis architecte de formation. Cependant, j’ai toujours été intéressé par le domaine de la mode.

Un jour, avec la volonté de m’exprimer à travers un autre médium que l’architecture et de mettre en avant la culture afro, j’ai décidé de travailler sur une série de tee-shirts. Ce qui devait être à l’origine une collection éphémère, s’est transformée en la petite entreprise qu’est AWL – Awale aujourd’hui (en mars 2014).

Quel est le style AWL-Awale ?

Avant de travailler dans la mode, je portais souvent des couleurs classiques et sobres comme le gris ou le noir. Eh oui ! C’est simple et ça évite les fautes de goût ! Avec AWL – Awale, j’essaye de conjuguer justement sobriété, couleurs et imprimés.

À travers AWL – Awale, je raconte des histoires de voyages, de traditions, de combats. Je souhaite promouvoir un univers cosmopolite au sein duquel des textiles traditionnels sont associés à des coupes intemporelles. AWL – Awale  s’insère également dans un système de production éthique par ses collaborations avec différents corps d’artisanat, dans une optique de valorisation et de sauvegarde des savoir-faire locaux.

D’où viennent vos inspirations  ?

L’Afrique, le Liban, Paris, les endroits où j’ai vécu, les gens que je rencontre au quotidien, l’architecture, les années 90, etc… Je trouve de l’inspiration en toute chose et toute personne qui suscite en moi un éveil des sens.

Comment voyez-vous l’avenir de la mode africaine ?

Je l’imagine cosmopolite, éthique et qualitative. Loin des clichés habituels de l’imprimé chargé et du « confectionné à peu près ».

Aujourd’hui, je pense que l’artisanat, l’art, le design, tous africains peuvent s’imposer sur le devant de la scène international. J’ai envie de contribuer à cela, d’être un acteur de ce phénomène à travers ma marque.

De quoi avez-vous besoin pour développer votre marque ?

D’élargir mon équipe et d’agrandir ma structure. J’aimerai que ma marque continue sur cette lancée, à se développer doucement mais sûrement, à raconter des histoires et mettre en scène des univers… Un jour peut-être au sein de sa propre boutique, qui sait ? J’espère aussi pouvoir créer très prochainement la boutique en ligne AWL – Awale. Worldwide delivery !

Retrouvez ces créations au #PopUpMoonlook jusqu’au 15 juin !