C’est sur son compte instagram que Nike, la firme américaine annonce une collaboration avec l’artiste nigérian Laolu Senbanjo.  Laolu, est un artiste à part entière. Diplômé en droit, il se passionne pour plusieurs formes d’expressions artistique. La musique et la peinture étant les plus dominantes.  Quand il se demande comment rendre son art plus accessible, c’est sur une paire de baskets que son stylo feutre recrée ses  tableaux; La demande commence alors à émerger sur son compte instagram. 

Né à Ilorin au Nigéria, Senbanjo immigre aux états unis. Courant 2006 – 2007,  il crée « Afromysterics » un langage artistique qui interprète « Des motifs qui traduisent le mystère de la pensée africaine ». Comme il le dit  souvent, son oeuvre est très influencée par le  patrimoine culturel yoruba, ses expériences de la vie au quotidien et ses voyages :  » … Le féminisme, les femmes et les enfants sont souvent des thèmes présents dans mon travail ».

Du 24 Mars à 26 Mars, le travail de Laolu mettra en évidence ses racines africaines pendant la célébration de l’iconique  Air Max de Nike lors de « the ultimate Air Max expérience ».

Cette manifestation autour de le  Air Max , Air Max Day a été introduit par Nike en 2014.  Elle a été créé pour célébrer l’histoire de la  Air Max, qui remonte au 24 Mars 1987. Elle rendra hommage à une icône,  qui a inspiré, façonné et constitué un patrimoine de la culture de la rue.

Laolu crééra alors pour la Air Max 90 sa favorite une pièce légendaire qui restera certainement dans la collection Nike. L’artiste nigérian, qui chante et joue de la guitare, dit  toujours être prêt à travailler avec « toute personne intéressée à exploiter la capacité de l’art à communiquer des idées et des concepts abstraits d’une manière esthétique ». Découvrez ce très bel interview réalisé par fieldsmag.com