C’est à Paris que La maison Valentino a décidé de présenter sa collection «  Ode à L’Afrique » de sa saison printemps /été 2016

« La « pureté imparfaite » de l’Afrique est une caractéristique essentielle du 20e siècle avant-gardiste, raison pour laquelle nous avons « nourri cette même énergie ici ». Voilà comment les designers de la marque ont décrit leur inspiration.

Cette collection est un voyage à travers les cultures africaines, pas simplement une accumulation de déjà vu exotique et tribal mais bel et bien une démarche artistique à part entière.

valentino ss16

Il est impossible pour tout africain de ne pas se reconnaître dans l’une de ces pièces et pour cause, les designers ont fait une exploration dans les tribus, mais aussi l’architecture africaine et ont su interpréter les codes traditionnels du continent.

Romantisme et élégance sont les mots qui nous viennent à l’esprit, en voyant ces pièces inspirées des femmes Massai, Zulu, Himba ou encore d’une partie des ethnies de l’Afrique de L’ouest.

Chaque pièce est ici une œuvre particulière, le travail des artisans est extrêmement minutieux, ce qui donne une valeur de plus à l’artisanat africain. Les broderies, les masques, les bijoux à l’esprit primitifs, les motifs imprimés au laser sur les cuirs et les compositions perlés sur les robes laissent imaginer les longues heures de travail effectuées sur cette collection.

valentinoss164

Pour les tissus, au lieu de partir avec des tissus aux motifs criards ou ultra colorés, ils se sont tournés en majorité vers des tissus aux couleurs terres et d’une douceur extrême dont les transparences sont voilées par des magnifiques broderies géométriques faisant penser aux maisons traditionnelles du Burkina Faso ou encore d’Afrique du Sud. La fluidité, les fentes vertigineuses discrètement cachées par le volume des tissus des pièces, ce qui nous rappelle la nudité pudique de certains peuples d’Afrique. La grande surprise réside sur des tissus traditionnels revisités: le Khanga, les manches volumineuses aux étoffes inspirées du raphia et ces tie-dye éclatants sur les rares vestes présentes dans la collection et sur certaines robes.

valentino SS16

Enfin, pour clôturer le tout, cette collection propose un très bel ensemble de sacs à main, de bijoux et de sandales ornées de petits masques africains en bois toujours dans des couleurs discrètes et neutres.

Au final et malgré la forte influence africaine, on retrouve aussi beaucoup l’influence italienne de l’époque romaine dans cette collection, surtout avec les cuirs et les effets armures des corsets.

valentino SS16

Très différente des autres collections présentées durant les Fashion-Week parisienne, celle-ci marque pourtant cette saison et sera sans aucun doute l’une des plus populaires de l’été prochain. De plus, elle donne à nouveau à l’Afrique son honorable titre de continent le plus inspirant du milieu de la mode.

Par Mélissa Zibi

Desktop28